Les artistes ont invité les passants et habitants du quartier au dialogue sur des cahiers installés à proximité de certaines des oeuvres affichées. Portée par l'Institut de France-Fondation Art Dialogue, cette initiative a duré tout le temps du projet. Ces échanges écrits, photographiés au fur et à mesure, représentent plus d'une centaine de pages. Les cahiers ont permis aux habitants de donner leur sentiment face aux visuels affichés et de laisser libre cours à leur propre imagination à l'aide de poèmes, dessins et réflexions sur l'art, la ville et la vie. Ils ont permis aux artistes d'évaluer l'impact de leurs oeuvres in-situ sur le public et de conserver une trace de l'enthousiasme que l'initiative a suscité.